La transposition :

Exercice 1

1er niveau :

Quelle note doit lire un saxophone alto pour que l’on entende un Mib4 en ut ?

Indice :

Saxophone alto – La note entendue se situe une sixte majeure plus basse que la note lue.

Réponse :

Il doit lire une sixte majeure plus haute que le Mib4, soit un Do5.
Quelle note doit lire un piccolo pour que l’on entende un Ré5 en ut ?

Indice :

Piccolo – La note entendue se situe une octave au dessus par rapport à la note lue.

Réponse :

Il doit lire une octave au dessous par rapport au Ré5, soit un Ré4.
Si un tuba baryton lit un Sib2, quelle note sera entendue en ut ?

Indice :

Tuba – La note entendue se situe une seconde majeure plus basse que la note lue (en clé de Fa)

Réponse :

On entendra une seconde majeure plus basse que le Sib2, soit un Lab2.

2ème niveau :

Quelle note doit lire une clarinette en Sib pour que l’on entende un Sol4 en ut ?

Indice :

Clarinette Sib – La note entendue se situe une seconde majeure plus basse que la note lue.

Réponse :

Elle doit lire une seconde majeure plus haute que le Sol4, soit un La4.
Si une guitare lit un Do5, quelle note doit lire la flûte traversière pour créer un unisson ?

Indice :

a. Guitare – La note entendue se situe une octave en dessous par rapport à la note lue.
b. Flûte – La note entendue est la même que la note lue.

Réponse :

Elle doit lire une octave en dessous par rapport au Do5, soit un Do4.
Si un trombone lit un Sol#2, quelle note doit lire la basse pour créer un unisson ?

Indice :

a. Trombone – La partition est écrite à hauteur réelle (en clé de Fa)
b. Basse – La note entendue est une octave en dessous par rapport à la note lue. (en clé de Fa)

Réponse :

Elle doit lire une octave au dessus par rapport au Sol#2, soit un Sol#3.

3ème niveau :

Si une trompette en Sib lit un Sol3, quelle note doit lire un saxophone baryton pour créer un unisson ?

Indice :

a. Trompette Sib – La note entendue se situe une seconde majeure plus basse que la note lue.
b. Saxophone baryton – La note entendue se situe une treizième majeure (1 octave+sixte majeure) plus basse que la note lue.

Réponse :

Il doit lire une seconde majeure plus basse, puis une treizième majeure plus haute que le Sol3, soit un Ré5.
Si un saxophone alto lit un Ré3, quelle note doit jouer une clarinette en Sib pour créer un unisson ?

Indice :

a. Saxophone alto – La note entendue se situe une sixte majeure plus basse que la note lue.
b. Clarinette Sib – La note entendue se situe une seconde majeure plus basse que la note lue.

Réponse :

Elle doit lire une sixte majeure plus basse, puis une seconde majeure plus haute que le Ré3, soit un Sol2.
Si une trompette lit un Do#4, quelle note doit lire un cor pour créer un unisson ?

Indice :

a. Trompette – La note entendue se situe une seconde majeure plus basse que la note lue.
b. Cor Fa – La note entendue se situe une quinte juste plus basse que la note lue.

Réponse :

Il doit lire une seconde majeure plus basse, puis une quinte juste plus haute que le Do#4, soit un Fa#4.

4ème niveau : (inclure une réflexion à la transposition)

Quelle est la tessiture (en ut) commune à ces deux instruments : Cor en Fa et flûte traversière ?

Indice 1 :

a. Tessiture du Cor sur sa partition :


b. Tessiture de la flûte sur sa partition :

Indice 2 :

a. Cor Fa – La note entendue se situe une quinte juste plus basse que la note lue.
b. Flûte – La note entendue est la même que la note lue.

Réponse :

la tessiture commune au cor et à la flûte se situe entre le Do3 et le Fa4, cela signifie que c’est dans cet intervalle de 2 octaves que l’on pourra construire un unisson avec ces deux instruments.

Lequel de ces 2 instruments peut jouer la note la plus grave : Saxophone baryton et clarinette basse ?

Indice 1 :

a. Tessiture du saxophone baryton sur sa partition :


b. Tessiture de la clarinette basse sur sa partition :

Indice 2 :

a. Saxophone baryton – La note entendue se situe une treizième majeure (1 octave+sixte majeure) plus basse que la note lue.
b. Clarinette basse – La note entendue se situe une neuvième majeure plus basse que la note lue.

Réponse :

Le saxophone baryton descend jusqu’au Do1, alors que la clarinette basse ne peut descendre que jusqu’au Ré1. Entre ces deux instruments c’est donc le saxophone baryton qui peut jouer la note la plus grave.
Est-ce que certains de ces instruments peuvent jouer un Sol4 : Saxophone ténor, trompette en Sib et guitare ?

Indice 1 :

a. Tessiture du saxophone ténor sur sa partition :


b. Tessiture de la trompette sur sa partition :


c. Tessiture de la guitare sur sa partition :

Indice 2 :

a. Saxophone ténor – La note entendue se situe une neuvième majeure plus basse que la note lue.
b. Trompette – La note entendue se situe une seconde majeure plus basse que la note lue.
c. Guitare – La note entendue se situe une octave en dessous par rapport à la note lue.

Réponse :

Parmi ces trois instruments seule la trompette peut jouer un Sol4, le saxophone ténor et la guitare possèdent des tessitures trop graves pour atteindre cette note.

2ème Exercice

Hymne à la joie : Je possède cette partition, je voudrais la jouer au piano mais je suis débutant alors pour la simplifier je voudrais transposer la mélodie afin qu’elle n’ait aucune altération… Pouvez me l’écrire ?

Indice 1 :

Pour trouver la tonalité, analysons les indices :
a. L’armure possède deux dièses, la partition est donc soit en Ré majeur, soit en Si mineur.
b. En se chantant la mélodie, on remarque que les retombées se font souvent sur le Ré du quatrième temps.
c. La dernière note est un La, soit la dominante de Ré.
d. Il n’y a pas de La#, note qui pourrait indiquer une tonalité en Si mineure (sensible).
La tonalité de cette partition est donc Ré majeur.

Indice 2 :

Les tonalités qui ne possèdent pas d’altération sont Do majeur et La mineur. Le mode majeur doit être conservé donc la tonalité d’arrivée sera Do majeur, avec une armure vide.

Indice 3 :

Pour calculer l’intervalle de transposition, il faut calculer l’intervalle entre la tonalité originale (Ré majeur) et la tonalité d’arrivée (Do majeur), soit une seconde majeure descendante. Il faut donc descendre toutes les notes d’une seconde majeure.

Réponse :

Le parrain : J’ai écris cette partition en ut pour mon arrangement du thème du film Le Parrain, j’aimerais que ça soit le saxophone soprano qui joue cette partie. Il me faut donc transposer ma partition pour saxophone soprano, afin que les notes entendues jouées par le saxophone soient les mêmes que celles écrites sur la partition en ut. Pouvez-vous me l’écrire ?

Indice 1 :

Saxophone soprano – La note entendue se situe une seconde majeure plus basse que la note lue.

Indice 2 :

Pour trouver la tonalité, analysons les indices :
a. L’armure possède trois bémols, la partition est donc soit en Mib majeur, soit en Do mineur.
b. On remarque les arpèges fréquents de l’accord de Do mineur sur les levées des deux phrases.
c. La première phrase se termine sur un Sol, la dominante de Do.
d. En se chantant on confirme la retombée systématique sur le Do dans les 4 premières mesures.
e. A cette époque moderne, la sensible dans le mode mineure est beaucoup plus rare, il n’est donc pas indispensable de la chercher sur la partition.
La tonalité de cette partition est donc Do mineur.

Indice 3 :

Nous connaissons déjà l’intervalle de transposition puisque nous savons que le saxophone soprano transpose naturellement d’une seconde majeure vers le bas. Il faut donc augmenter toutes les notes d’une seconde majeure. Cette transposition est valable pour la tonalité qui deviendra donc Ré mineur avec un seul bémol à la clé.

Réponse :

Lettre à Elise : Un ami de la caverne aux partitions m’a envoyé cette partition pour piano, mais je souhaite la jouer avec mon tuba accompagné de mon autre ami pianiste. Il me faut donc la transposer pour que je la joue à la même hauteur que lui.

Indice 1 :

a. Tuba – La note entendue se situe une seconde majeure plus basse que la note lue. (en clé de Fa). Ici la partition est en clé de Sol, la note entendue se situe alors une neuvième majeure plus basse que la note lue.
b. Tessiture du tuba sur sa partition :

Indice 2 :

Pour trouver la tonalité, analysons les indices :
a. L’armure ne possède aucune altération, la partition est donc soit en Do majeur, soit en La mineur.
b. On remarque l’arpège de l’accord de La mineur à la deuxième mesure, puis l’arpège de l’accord de Mi majeur, qui est la dominante de La.
c. La phrase se termine sur un Do, qui est la tierce mineure de l’accord de La mineur.
d. En se chantant on entend le vacillement de la dominante (Ré) sur les premières notes, puis la retombée sur le La à la deuxième mesure.
La tonalité de cette partition est donc La mineur.

Indice 3 :

Pour que la note entendue jouée par le tuba soit les mêmes que celle écrite en ut, il faut donc augmenter toutes les notes d’une neuvième majeure. On applique cet intervalle à la tonalité, qui revient à l’augmenter d’une seconde majeure, la partition transposée sera donc en Si mineur, avec deux dièses à la clé. Il ne faut pas oublier que le tubiste doit lire la clé de Fa.

Indice 4 :

Vous ne trouvez pas qu’il y a un problème ? Afin de faire correspondre la tessiture de l’instrument à l’ambitus de la partition, il est judicieux de descendre l’ensemble de la partition de deux octaves, l’harmonie avec le piano sera ainsi conservée.

Réponse :